Vous avez peut-être entendu parler des biotech mais connaissez-vous la Fintech ?

Les Fintech sont des startup ou des sociétés nouvelles du domaine de la finance se reposant sur les nouvelles possibilités qu’offre la technologie. Elles marchent parfois sur les plates bandes des sociétés bien établies mais pas toujours.

Fintech est donc la contraction de Finance et de Technologie. Le terme s’est répandu après la crise de 2007 pour parler des jeunes entreprises proposant des services financiers plus efficaces et moins chers.

Mais, comment, nous particulier et indépendant, pouvons-nous profiter de la Fintech ?

Selon un sondage récent de Harris Interactive pour le cabinet Deloitte, 83% des Français ne connaissent pas le terme Fintech.

La Fintech est peut être pourtant déjà entrée dans votre vie de tous les jours sans que vous vous en rendiez compte. Avez-vous déjà utilisé un site de crowdfunding pour aider une petite entreprise en difficulté ou souhaitant se développer près de de chez vous ? Et bien, oui, ces sites de crowdfunding entrent dans la catégorie Fintech.

Vous connaissez aussi peut être le compte Nickel que l’on peut ouvrir chez un buraliste. BNP Paribas a racheté cette société début avril.

Concrètement, la Fintech, qu’est-ce que c’est ?

Ils existent plusieurs domaines de la finance dans lesquels interviennent ces sociétés nouvelles. Je vous présente 3 catégories pouvant intéresser le particulier.

  • les Fintech pour le grand public: les banques 100% digitales, pas d’agence et des frais de compte réduits, les applications de paiement ou de gestion des finances personnelles (Bankin, Linxo, Lydia), des outils de gestion de patrimoine (Grisbee) ou d’investissement automatisé (robo-advisors); les cagnottes en ligne (Leetchi ou LePotCommun)
  • les Fintech qui mettent en relation entreprises et investisseurs :  les plateformes de financement participatif (crowdfunding), (KissKissBankBank, Ulule, BlueBees), les plateformes de prêts(crowdlending comme Lendix ou Lendosphère) et le crowdequity .
  • Les Fintechs d’investissement (courtage en ligne et gestion de portefeuille), des banques de placement dont les outils numériques optimisés permettent des frais réduits et une plus grande réactivité que les banques classiques sur les placements boursiers (Yomoni)

Au départ ces entreprises n’étaient pas des banques mais le marché se réorganise rapidement et comme le montre le rachat du compte Nickel par BNP Paribas , les acteurs bancaires classiques se repositionnent sur ce secteur qui leur prend des parts de marché (Comme Yomoni pour le crédit Mutuel).

Et vous? Connaissez-vous la Fintech? Utilisez-vous ce type de services?

Photo Pixabay